Une méta-analyse d’études d’association pangénomique identifie un nouveau locus pour l’âge au moment de l’apparition de la maladie de Parkinson

À retenir

  • Une méta-analyse d’études d’association pangénomique mondiales sur l’âge au moment de l’apparition de la maladie de Parkinson confirme l’importance des locus sur le chromosome 4.

Pourquoi est-ce important

  • Il est nécessaire de caractériser les déterminants génétiques de l’âge au moment de l’apparition de la maladie de Parkinson, y compris la validation des locus SNCA et TMEM175 précédemment identifiés sur le chromosome 4.

  • Cette méta-analyse sur des études d’association pangénomique mondiales valide non seulement les locus précédemment observés, mais identifie également un nouveau locus, BST1 ; une meilleure compréhension des déterminants génétiques qui modifient la progression de la maladie permettra le développement de traitements pour retarder l’apparition de la maladie de Parkinson.