L’absence de neurones de projection sous-cérébraux retarde l’apparition et la progression de la sclérose latérale amyotrophique

À retenir

  • L’absence de neurones de projection sous-cérébraux est bénéfique dans un modèle murin de sclérose latérale amyotrophique, ce qui suggère que les principaux faisceaux corticofugaux jouent un rôle clé dans l’apparition et la progression de la maladie.

Pourquoi est-ce important

    Une meilleure compréhension du dysfonctionnement neuronal dans la sclérose latérale amyotrophique pourrait permettre d’aboutir à de nouvelles cibles thérapeutiques.