Le traitement par alemtuzumab réduit le taux des immunoglobulines circulantes et des immunoglobulines du liquide céphalorachidien dans la sclérose en plaques

Lire l'article original en anglais

À retenir

  • Le traitement par alemtuzumab réduit le taux d’immunoglobulines dans le sang périphérique et le liquide céphalorachidien chez les personnes atteintes d’une sclérose en plaques rémittente-récurrente.

Pourquoi est-ce important

    Cette étude fournit des preuves de niveau 4 selon lesquelles un traitement à long terme par alemtuzumab peut réduire les taux d’immunoglobulines dans la sclérose en plaques rémittente-récurrente. Une prophylaxie anti-infectieuse peut être nécessaire, en particulier chez les personnes recevant plus de deux cycles de traitement par alemtuzumab.

Vous souhaitez en lire plus ?

Connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous à Neurodiem pour consulter la suite.

Vous avez déjà un compte ? S'identifier

International Medical Press est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

International Medical Press décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, International Medical Press recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’International Medical Press ou du promoteur. International Medical Press n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.