Les altérations des métabolites du cerveau sont liées à des troubles cognitifs chez les adultes vivant avec le VIH

À retenir

  • Les métabolites déformés lors d’une infection à VIH précoce se limitent principalement aux ganglions de la base, et le traitement antirétroviral en association est efficace pour réduire la neuro-inflammation.

Pourquoi est-ce important

    La spectroscopie par résonance magnétique permet une analyse non invasive des altérations des métabolites liées aux processus pathologiques dans des maladies comme le VIH. Ces nouveaux résultats pourraient conduire au développement d’agents ciblant les voies de signalisation de l’aspartate de N-acétyle, réduisant la neuro-inflammation, ce qui pourrait aboutir à la réduction des troubles cognitifs chez les personnes infectées par le VIH.