Après une commotion causée par un souffle, le rétablissement apparent des modifications cérébrales est suivi de modifications secondaires

À retenir

  • Par rapport aux témoins, les modifications visibles à l’imagerie chez les personnes ayant eu une commotion causée par un souffle lors de combats présentaient une trajectoire en U : réductions de l’anisotropie fractionnelle rapidement après la survenue de la lésion et à 5 ans, mais pas à 1 an.

Pourquoi est-ce important

    Les résultats suggèrent de surveiller les personnes qui se sont rétablies en apparence après une commotion causée par un souffle lors de combats afin de déceler des modifications cérébrales secondaires et de contribuer potentiellement à la théorie du « vieillissement cérébral accéléré ».