Les biomarqueurs moléculaires de la maladie d’Alzheimer sont-ils associés à la pathologie de la maladie à l’autopsie ?

À retenir

  • Un dosage des biomarqueurs par électrochimiluminescence (electrochemiluminescence assay, ECLIA) entièrement automatisé à partir du liquide céphalorachidien (LCR) a permis de détecter avec une grande précision des modifications pathologiques de la maladie d’Alzheimer (MA).

Pourquoi est-ce important

  • Par rapport à la tomographie par émission de positons (TEP), la mesure des biomarqueurs de la MA dans le LCR et le plasma est une approche plus rentable, plus accessible et moins radioactive.

  • Cependant, il existe une grande variabilité dans les dosages immuno-enzymatiques utilisés couramment pour mesurer ces biomarqueurs, et des méthodes plus normalisées et rentables sont nécessaires.