Association entre l’oxyde nitrique synthase neuronale et la douleur due à une pancréatite chronique

À retenir

  • Le taux d’oxyde nitrique synthase neuronale (neuronal nitric oxide synthase, nNOS) est particulièrement élevé dans les nerfs pancréatiques des patients atteints de pancréatite chronique (PC), mais pas chez ceux atteints de cancer du pancréas (CP), tandis que l’inhibition de la nNOS permet de réduire la douleur dans des modèles murins de PC.

Pourquoi est-ce important

  • La douleur pancréatique ressentie par les personnes atteintes de PC est souvent sévère, chronique et résistante aux opiacés. L’inhibition de la nNOS comme option thérapeutique pour réduire cette douleur peut avoir un impact positif sur ces personnes.