Association des taux de biomarqueurs sanguins en phase aiguë et d’une commotion cérébrale d’origine sportive chez les athlètes universitaires

À retenir

  • Des athlètes ayant subi une commotion cérébrale présentaient des élévations significatives de différents biomarqueurs de traumatisme crânien (TC) par rapport aux données de référence d’avant-saison et à deux groupes d’athlètes témoins n’ayant pas présenté de commotion cérébrale pendant la période post-traumatique aiguë.

Pourquoi est-ce important

    La commotion cérébrale d’origine sportive (CCOS) reflète la forme la plus subtile de TC léger, et le diagnostic présente des difficultés en raison de l’autodéclaration subjective des symptômes. Ces résultats sont en faveur d’études approfondies ultérieures afin de valider des biomarqueurs pour une utilisation clinique, ce qui permettra, à terme, de diagnostiquer avec plus de certitude les CCOS.