neurodiem-image

Une étude sur les biomarqueurs sanguins montre les bénéfices de la combinaison des protéines p-tau181 et p-tau231

Une étude sur les biomarqueurs plasmatiques des protéines tau phosphorylées (p-tau) a montré que les protéines p-tau181 et p-tau231 fournissent des informations complémentaires plutôt que des informations qui se recoupent.

Les chercheurs ont suggéré que le recours à l’association d’épitopes de p-tau peut fournir des informations supplémentaires pour mieux caractériser la pathologie de la maladie d’Alzheimer (MA) en contexte de recherche et clinique.

Lors du Congrès international de l’Association de la maladie d’Alzheimer (Alzheimer’s Association International Conference, AAIC) de 2021, Pamela Ferreira de l’Université Fédérale du Rio Grande (Universidade Federal do Rio Grande do Sul, UFRGS), à Porto Alegre, au Brésil, a rapporté les résultats d’une étude menée auprès de 277 participants : 38 participants atteints de la maladie d’Alzheimer (MA), 54 patients atteints de troubles cognitifs légers (TCL), 30 adultes jeunes dont les fonctions cognitives sont normales et 155 personnes âgées dont les fonctions cognitives sont normales. Les personnes atteintes de la MA ou de TCL étaient classées comme atteintes de troubles cognitifs.