L’auto-perception du sommeil peut-elle prédire les accidents de la route liés au sommeil ?

À retenir

  • L’auto-perception du sommeil pendant le test de maintien de l’éveil (TME) pourrait être un nouveau facteur prédictif d’accidents de la route liés au sommeil chez les patients atteints de troubles du sommeil.

Pourquoi est-ce important

  • La somnolence diurne excessive est un facteur de risque d’accidents de la route et est associée à des latences de sommeil raccourcies au TME, un test utilisé pour mesurer le niveau objectif de vigilance diurne.

  • Cette étude fournit de nouvelles preuves en faveur de l’utilisation de l’auto-perception du sommeil pendant le TME pour permettre aux cliniciens d’évaluer et de prédire le risque d’accident chez les patients atteints de troubles du sommeil.