Étude d’un cas d’atrophie multisystématisée conjugale chez un couple marié

À retenir

  • Un cas d’atrophie multisystématisée (AMS) conjugale a été signalé chez un couple marié ; ce cas s’est probablement produit par hasard, mais une exposition partagée à des pesticides peut avoir contribué à son apparition.

Pourquoi est-ce important

    L’AMS conjugale est extrêmement rare, mais des calculs de probabilité suggèrent que l’AMS conjugale survenant par hasard est plausible ; et, actuellement, il n’existe aucune preuve de transmissibilité interhumaine.