Les modifications de l’épaisseur corticale et du sommeil affectent le développement cognitif à l’adolescence

À retenir

  • Les améliorations liées à l’âge en termes d’intelligence non verbale et de vitesse de traitement chez les adolescents sont médiées par l’amincissement cortical et la réduction de l’activité des ondes lentes pendant le sommeil.

Pourquoi est-ce important

  • Par rapport aux enfants, les adolescents plus âgés ont des capacités cognitives supérieures, qui sont associées à la maturation de la densité synaptique, du métabolisme cérébral et de l’activité des ondes lentes pendant le sommeil.

  • Cette étude s’appuie sur des connaissances antérieures et vise à clarifier si ces changements liés à l’âge dans l’activité des ondes lentes pendant le sommeil et la substance grise cérébrale, qui se produisent dans la population adolescente plus âgée, jouent un rôle dans le développement cognitif de cette dernière.