Les signes du syndrome douloureux régional complexe peuvent être classés en deux phénotypes cliniques majeurs

À retenir

  • Les signes du syndrome douloureux régional complexe permettent de classer les patients dans deux groupes de phénotypes principaux en fonction de symptômes périphériques ou centraux.

Pourquoi est-ce important

    La distinction des patients selon deux phénotypes principaux pourrait en définitive permettre d’améliorer le diagnostic clinique et le traitement du syndrome douloureux régional complexe.