La durée du cycle pupillaire pourrait-elle être un biomarqueur physiologique utile de la migraine ?

La durée du cycle pupillaire (PCT) offre le potentiel de distinguer physiologiquement les patients atteints de migraine (y compris de migraine probable) des témoins non atteints, selon les conclusions d’une nouvelle étude.