Diagnostic de la MP par visualisation du nigrosome 1 : quelle modalité d’imagerie utiliser?

Compte tenu d’un taux de diagnostic erroné de 20 % environ dans la maladie de Parkinson (MP), en particulier aux stades précoces, des biomarqueurs d’imagerie sont nécessaires pour améliorer la précision du diagnostic clinique.

Un groupe de recherche de la Clínica Universidad de Navarra, à Madrid, en Espagne, a comparé l’imagerie par résonance magnétique avec imagerie pondérée par la susceptibilité magnétique (IRM-IPSM) 3T de la substance noire et la tomographie par émission de positons (TEP) rehaussée à la 18F-DOPA du striatum pour visualiser le biomarqueur nigrosome 1 dans deux groupes :