Sous-dosage d’AOD lié à des risques augmentés chez les patients souffrant de FA non valvulaire

La prescription hors AMM de doses plus faibles d’anticoagulants oraux directs (AOD) chez les patients atteints de fibrillation auriculaire non valvulaire (FA-NV) est associée à un risque augmenté de mortalité, d’AVC et d’infarctus du myocarde (IM) et ne réduit pas les risques de saignement, selon des chercheurs.