La consommation d’alcool à un âge avancé augmente-t-elle le risque de démence et de déclin cognitif ?

À retenir

  • Chez des adultes âgés sans trouble cognitif léger (TCL), la consommation quotidienne d’alcool en faible quantité est associée à un risque inférieur de démence, par rapport à la consommation peu fréquente de grandes quantités ; chez les sujets avec un TCL, la consommation de plus de 14 unités d’alcool/semaine pourrait entraîner un déclin cognitif grave.

Pourquoi est-ce important

    Les médecins traitant des adultes âgés devraient évaluer le rapport à la boisson et la cognition de leurs patients lorsqu’ils fournissent des conseils sur la consommation d’alcool ; la prudence est particulièrement de mise pour les personnes souffrant d’un TCL qui continuent de boire de l’alcool.