Les résultats de l’EEG prédisent un sevrage réussi de l’anesthésie dans l’état épileptique réfractaire.

À l’aide des données de l’EEG continu, des chercheurs de Boston, aux États-Unis, ont été en mesure de prédire l’interruption réussie de l’anesthésie chez des patients atteints d’épilepsie réfractaire.

L’anesthésie est souvent utilisée en épilepsie réfractaire pour supprimer les crises, mais peu de données sont disponibles pour guider les cliniciens sur la façon et le moment de sevrer les patients sans anesthésie.

Le Dr Daniel Rubin et ses collègues du Massachusetts General Hospital de Boston, aux États-Unis, ont évalué des mesures quantitatives de l’activité de l’EEG pendant le sevrage anesthésique chez des patients atteints d’épilepsie réfractaire. Ils ont ensuite utilisé de nouvelles techniques d’analyse pour aider à prédire un sevrage réussi.