Éteignez le feu ! Immunothérapies dans le syndrome de Rasmussen

Les trois grands piliers thérapeutiques du syndrome de Rasmussen sont :

  1. les traitements antiépileptiques, sans efficacité démontrée d’une molécule par rapport à une autre ;

  2. les immunothérapies, pour limiter la progression de la maladie ;

  3. la chirurgie, par hémisphérotomie dans le cadre de la forme précoce rapide, ou par résection focale, notamment dans la forme à début tardif progressive.