Évaluation des risques spécifiques au sexe d’événements indésirables cardiovasculaires majeurs incidents

À retenir

  • À 1 an, les risques d’événements indésirables cardiovasculaires majeurs (EICM) incidents étaient tout aussi élevés chez les hommes que chez les femmes ayant subi leur tout premier AVC ischémique aigu (AIA) et n’ayant jamais présenté de maladie cardiovasculaire (MCV).

Pourquoi est-ce important

    Comprendre les caractéristiques spécifiques au sexe et les facteurs de risque de complications cardiovasculaires après un AVC permettra d’élaborer des stratégies thérapeutiques centrées sur le patient.