Rééducation de la marche assistée par exosquelette chez les personnes atteintes de sclérose en plaques

À retenir

  • Une petite étude pilote sur la rééducation de la marche assistée par exosquelette chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) et présentant un handicap sévère a montré des améliorations significatives, mais de courte durée de la force musculaire et de la vitesse de marche par rapport à la kinésithérapie à domicile.

Pourquoi est-ce important

  • Chez les personnes atteintes de SEP et présentant un handicap modéré à sévère, la marche est affectée par une mauvaise stabilité et une mauvaise coordination, une vitesse et une longueur de pas réduites, ainsi qu’une altération de la symétrie et de l’efficacité.

  • La rééducation motrice chez les personnes atteintes de SEP se concentre principalement sur l’amélioration et le maintien de la marche. La rééducation de la marche assistée par robot a été étudiée en tant que moyen pour améliorer la marche chez les personnes atteintes de SEP. Toutefois, des études ont rapporté des résultats mitigés et l’impact de la rééducation de la marche assistée par robot reste incertain.