Explorer l’utilisation de médicaments non traditionnels chez les patients atteints d’un gliome

À retenir

    Une étude française a montré que les personnes atteintes d’un glioblastome étaient plus susceptibles d’avoir recours à la médecine complémentaire et alternative (complementary and alternative medicine, CAM) que les personnes présentant d’autres tumeurs de grade inférieur.

    Pourquoi est-ce important

  • La médecine complémentaire et alternative inclut des traitements médicaux non traditionnels qui sont désormais de plus en plus utilisés par les patients cancéreux.

  • Il est important d’aborder l’utilisation de la CAM avec les personnes atteintes d’un gliome et leurs soignants, de façon à identifier les besoins des patients, leurs préférences et les potentielles interactions avec les traitements anti-tumoraux spécifiques.