Le gène de la fibuline 2 pourrait être lié à un risque accru d’anévrisme intracrânien

À retenir

  • Cette étude n’a pas révélé l’existence de variants génétiques de faible fréquence affectant le risque d’anévrisme intracrânien, mais a identifié un gène qui y est potentiellement lié : la fibuline 2 (FBLN2), qui code pour une protéine de la matrice extracellulaire, jouant un rôle dans la formation des couches des vaisseaux sanguins.

Pourquoi est-ce important

    Cette étude a identifié un gène potentiellement responsable à étudier de façon plus approfondie, ce qui pourrait avoir un impact sur les développements ultérieurs visant à comprendre le risque d’anévrisme intracrânien.