Fingolimod contre natalizumab : comment affectent-ils les lésions à croissance lente dans la sclérose en plaques ?

Une nouvelle étude a comparé l’impact de deux traitements sur les lésions à croissance lente (LCL), un biomarqueur potentiel de l’inflammation importante observée chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR).