Modifications fonctionnelles du réseau cortical après un épisode de névrite optique

Lire l'article original en anglais

À retenir

  • Le réseau visuel a montré une densité réduite et des changements topologiques dans le cerveau chez les personnes présentant un syndrome cliniquement isolé avec névrite optique (SCI-NO), les personnes présentant un SCI sans NO (SCI-nNO) et les individus atteints d’un trouble du spectre de neuromyélite optique (neuromyelitis optica spectrum disorder, NMOSD) par rapport aux témoins sains.

Pourquoi est-ce important

    Les personnes qui se rétablissent après un épisode de sclérose en plaques (SEP) et de NMOSD peuvent présenter des changements fonctionnels au niveau du réseau cortical. Les résultats de cette recherche aideront à comprendre comment le système visuel réagit à des dommages spécifiques sur le les voies du réseau visuel. Cela permettra de mieux comprendre la physiopathologie des deux groupes de maladies.

Vous souhaitez en lire plus ?

Connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous à Neurodiem pour consulter la suite.

Vous avez déjà un compte ? S'identifier

International Medical Press est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

International Medical Press décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, International Medical Press recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’International Medical Press ou du promoteur. International Medical Press n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.