Une IRM fonctionnelle peut constituer une nouvelle méthode efficace pour caractériser les patients présentant un TOC

À retenir

  • Un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) fonctionnelle associé à une nouvelle méthode d’analyse pourrait permettre d’améliorer la caractérisation d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC), ainsi que de nouveaux éclaircissements sur les régions du cerveau susceptibles d’être liées à la maladie.

Pourquoi est-ce important

  • Les patients présentant un TOC peuvent connaître des pensées intrusives persistantes ou avoir des comportements répétitifs. Ces symptômes peuvent avoir un impact sur le fonctionnement social des patients et augmenter la possibilité pour le patient de développer un spectre large d’autres affections psychiatriques.

  • À l’heure actuelle, les comorbidités et l’influence du médecin peuvent avoir un impact indésirable sur la précision du diagnostic.