Généralisation des examens d’imagerie cérébrale au contexte clinique chez les personnes aphasiques

À retenir

  • Chez les personnes devenues aphasiques après un accident vasculaire cérébral (AVC), la croissance des lésions est une variable de facteur de confusion qui pourrait empêcher de généraliser l’utilisation de bases de données de recherche dans un contexte clinique. Cependant, la modélisation de la croissance des lésions dans le temps pourrait corriger ce biais et améliorer le diagnostic clinique.

Pourquoi est-ce important

  • Un tiers des personnes ayant fait un AVC développent une aphasie et les techniques d’imagerie actuelles ne peuvent pas prédire le rétablissement du langage.

  • La création de bases de données structurelles pourrait aider à prédire les issues cliniques de l’acquisition du langage. Cependant, les limites de la généralisabilité, la langue maternelle, la méthode d’imagerie et le délai d’évaluation sont inconnus.