Prédisposition génétique à l’algie vasculaire de la face

À retenir

  • Dans une étude d’analyse pangénomique (EAP) portant sur des patients atteints d’algie vasculaire de la face (AVF), quatre loci de risque génétique ont été identifiés.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’AVF est une céphalée primaire sévère et peu fréquente dont on comprend mal la physiopathologie.

  • À ce jour, une seule petite EAP a été menée sur des patients atteints d’algie vasculaire de la face.