La composition des bactéries intestinales est corrélée aux poussées dans la SEP pédiatrique

La composition des bactéries intestinales pourrait être liée aux poussées chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) pédiatrique, selon les nouveaux résultats d’une étude.

Selon le Dr Mary Horton de l’Université de Californie, Berkeley, aux États-Unis, les bactéries intestinales commensales sont connues pour affecter la fonction immunitaire de leur hôte. « Des travaux récents suggèrent que la composition du microbiote intestinal contribue à l’apparition de la SEP ; cependant, on en sait peu sur sa contribution à l’activité de la SEP », a-t-elle souligné.

Le Dr Horton et ses collègues ont analysé le microbiote intestinal à partir de 53 cas de SEP pédiatrique (âge à l’apparition des symptômes : < 18 ans) et étudié la relation avec l’activité ultérieure de la maladie.