Niveaux de stress quotidien élevé lié à une faible observance au traitement

Les personnes atteintes d’épilepsie qui ont rapporté des niveaux supérieurs de stress quotidien sont plus susceptibles de moins bien respecter leur traitement médicamenteux, ont expliqué les chercheurs à l’AES 2018. Ils ont suggéré que la gestion du stress pourrait être une approche potentiellement utile pour améliorer le soin chez certains patients.

Les chercheurs de la New York University Langone School of Medicine, New York, États-Unis, ont analysé les données consignées par les patients adultes qui ont eux-mêmes rapporté une adhésion sous-optimale au traitement, qui participaient à une étude pilote de 3 mois sur l’auto-gestion sur un smartphone.

L’application de smartphone fournissait des conseils d’auto-gestion et un soutien et a permis à l’utilisateur d’entrer des données sur les crises, sur le niveau de stress et l’utilisation de médicaments antiépileptiques. La motivation a également été indiquée par téléphone.