En quoi une unité neuro-vasculaire mobile se compare-t-elle à la prise en charge conventionnelle en ce qui concerne le triage des patients victimes d’un AVC ?

Une analyse intermédiaire pré-planifiée d’une étude présentée lors du Congrès de l’EAN [European Academy of Neurology (Académie européenne de neurologie)] 2020 a permis de découvrir que le triage à l’aide d’une unité neuro-vasculaire mobile (UNVM) permet de prendre des décisions précises dans 100 % des cas d’AVC, contre seulement 70 % pour une prise en charge conventionnelle optimisée (PCCO).