De quelle manière un accident ischémique transitoire affecte-t-il la qualité de vie liée à la santé ?

À retenir

  • Avant leur crise, les personnes victimes d’un accident ischémique transitoire (AIT) présentaient une détérioration de la qualité de vie liée à la santé (QVLS), par rapport à la moyenne de la population. Aucune détérioration supplémentaire de la QVLS n’a été notée après l’AIT.

Pourquoi est-ce important

  • Les patients victimes d’un AIT présentent une crise discrète d’ischémie cérébrale avec résolution complète dans les 24 heures. Cependant, suite à un AIT, les personnes ont rapporté une dépression, une fatigue, des troubles cognitifs et une baisse de la QVLS constants. Ces effets continus sont généralement considérés comme des résultats psychologiques et physiques de l’AIT.

  • Cependant, on ignore encore si ces résultats sont une conséquence de la crise ou plutôt un reflet de la baisse générale de la qualité de santé des personnes victimes d’AIT.

  • À ce jour, aucune étude n’a comparé les mesures pré- et post-AIT de la QVLS chez les mêmes personnes, un examen qui permettrait de clarifier l’impact de l’AIT sur la QVLS.