Comment les cellules de glioblastome s’adaptent aux micro-environnements

S’il a été établi que les cellules souches cancéreuses (CSC) étaient importantes pour l’hétérogénéité phénotypique du glioblastome, permettant une progression tumorale, il est incertain que les CSC soient une entité stable (sous-population clonale aux propriétés uniques) ou un état cellulaire réversible pouvant être acquis par toute cellule cancéreuse. Une nouvelle étude menée au Luxembourg et en Allemagne suggère que l’hétérogénéité phénotypique est une conséquence de leur plasticité intrinsèque.

</