Identification des lésions épileptogènes chez les adultes et les adolescents atteints d’épilepsie focale nouvellement diagnostiquée

À retenir

  • Les anomalies d’imagerie liées à l’épilepsie chez les personnes atteintes d’épilepsie focale nouvellement diagnostiquée sont peu susceptibles d’être associées au sexe, aux antécédents familiaux d’épilepsie ou au type de crise d’épilepsie.

Pourquoi est-ce important

  • Contrairement aux personnes atteintes d’épilepsie focale pharmacorésistante, l’identification des lésions épileptogènes n’a pas été étudiée de manière approfondie chez les personnes atteintes d’épilepsie nouvellement diagnostiquée.

  • Si des lésions épileptogènes peuvent être identifiées chez des personnes atteintes d’épilepsie focale nouvellement diagnostiquée, le traitement et la prise en charge de la maladie peuvent être améliorés.