Impact de la localisation du caillot intra-artériel sur le débit veineux et la circulation collatérale tissulaire

À retenir

  • Les patients présentant une occlusion vasculaire distale (OVD) présentaient des profils de débit veineux et de circulation collatérale tissulaire plus favorables par rapport aux patients présentant une occlusion vasculaire proximale (OVP) dans l’AVC ischémique aigu dû à une occlusion des gros vaisseaux (AIA-OGV). L’OVD, une circulation collatérale tissulaire favorable et un bon débit veineux étaient des facteurs prédictifs d’une bonne évolution fonctionnelle.

Pourquoi est-ce important

  • Chez les patients atteints d’AIA-OGV, un flux sanguin collatéral robuste peut aider à maintenir la perfusion et à prévenir l’infarctus jusqu’au traitement thrombolytique. Le débit sanguin collatéral peut être mesuré à l’aide d’une angiographie par tomodensitométrie (angio-TDM).

  • Cependant, les collatérales à l’angio-TDM ne décrivent pas complètement l’état de la perfusion cérébrale. L’angio-TDM est incapable d’évaluer la circulation collatérale tissulaire (qui nécessitent plutôt une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique de perfusion) et ne tient pas compte du débit veineux.

  • L’étude de la relation entre l’emplacement de l’AIA-OGV, la circulation collatérale tissulaire et le débit veineux, et les évolutions fonctionnelles devrait aider à clarifier l’importance des mesures de perfusion cérébrale.