Dans quel ordre les biomarqueurs deviennent-ils anormaux dans la DFT génétique ?

Des spécialistes ont rapporté de nouveaux résultats sur la séquence des anomalies des biomarqueurs chez les porteurs de mutations à l’origine de la démence frontotemporale (DFT).

Les résultats pourraient aider à identifier les porteurs atteints de maladie prodromique ou au stade précoce et aussi s’avérer utiles dans les essais cliniques évaluant un traitement précoce, ont-ils indiqué.

Le Dr Emma van der Ende du Centre Médical Universitaire Erasmus (Erasmus University Medical Center) de Rotterdam, aux Pays-Bas, a présenté les données lors du Congrès international de l’Association de la maladie d’Alzheimer (Alzheimer’s Association International Conference, AAIC) de 2021. L’équipe de recherche a utilisé une modélisation discriminatoire basé sur les événements (MDE) des données transversales de la cohorte internationale Genetic Frontotemporal dementia Initiative (GENFI) pour étudier la séquence des anomalies des biomarqueurs dans la DFT génétique présymptomatique et symptomatique.