Ophtalmoplégie internucléaire et paradoxe clinico-radiologique dans la sclérose en plaques

À retenir

  • Le modèle de fascicule longitudinal médial dans l’ophtalmoplégie internucléaire est un outil approprié pour étudier le paradoxe clinico-radiologique dans la sclérose en plaques.

Pourquoi est-ce important

    Le paradoxe clinico-radiologique dans la sclérose en plaques est défini comme une discordance entre les lésions visibles sur les séquences d’imagerie et le handicap clinique. Une meilleure compréhension de ce paradoxe permettrait des substituts plus sensibles et spécifiques des poussées et de la progression du handicap. Il s’agit de la première étude en aveugle visant à étudier les lésions du faisceau longitudinal médial dans un groupe non sélectionné de personnes atteintes de sclérose en plaques. Les résultats suggèrent que la détection de l’ophtalmoplégie internucléaire par oculographie infrarouge est une mesure sensible des résultats fonctionnels, cliniquement pertinente, qui pourrait aider à éclairer les choix thérapeutiques.