L’IRM 7T est-elle prête à être utilisée pour l’épilepsie ?

L’IRM 7T peut être utile pour déterminer si les patients épileptiques sont candidats à la neurochirurgie, selon les chercheurs de l’AES 2018.

« Par rapport à l’IRM 3T, les plus grandes limites et l’étendue de la lésion observée dans les images 7T peuvent aider les neurochirurgiens à décider des régions à réséquer, » déclare le Dr Steven Stufflebeam du Martinos Center for Biomedical Imaging et de la Harvard University à Cambridge, Massachusetts, aux États-Unis.

L’accès à l’IRM 7T continue d’augmenter et on compte maintenant près de 100 sites dans le monde qui proposent l’IRM 7T. L’adoption a été limitée par les coûts et les défis liés au site, ainsi que par le besoin d’une équipe d’imagerie ayant la formation et l’expertise nécessaires.