Le génotype ε4 de l’apolipoprotéine E est-il un facteur de risque de maladie d’Alzheimer chez les adultes atteints de trisomie 21 ?

À retenir

  • Chez les patients atteints de trisomie 21 et porteurs de l’allèle ε4 de l’apolipoprotéine E (APOE), les symptômes cliniques de la maladie d’Alzheimer (MA) et les variations des biomarqueurs liés à la MA se sont manifestés plus tôt, par rapport aux non-porteurs.

Pourquoi est-ce important

  • Les personnes atteintes de trisomie 21 présentent un risque extrêmement élevé de développer la MA en raison de la trisomie du chromosome 21, porteur du gène du précurseur du peptide amyloïde.

  • Ces résultats soulignent l’importance du génotypage de l’APOE dans les futurs essais cliniques sur la trisomie 21.