Traitement à long terme par rituximab chez des personnes atteintes d’une maladie du spectre de la neuromyélite optique

À retenir

  • Pour les personnes atteintes d’une maladie du spectre de la neuromyélite optique (Neuromyelitis Optica Spectrum Disorder, NMOSD) ou d’une maladie associée aux anticorps anti-glycoprotéine de la myéline oligodendrocytaire (Myelin Oligodendrocyte Glycoprotein Associated Disease, MOGAD), le traitement à long terme par rituximab est associé à une réduction des taux annualisés de poussées.

Pourquoi est-ce important ?

  • La NMOSD est une affection du système nerveux central récurrente, touchant principalement les nerfs optiques et la moelle épinière, avec un sous-groupe pathologique supplémentaire connu sous le nom de MOGAD. Un traitement est recommandé en raison d’un risque élevé de poussées et de handicap neurologique.

  • Les données sur l’efficacité et la sécurité d’emploi de l’utilisation à long terme du rituximab chez les patients atteints de NMOSD et de MOGAD sont limitées, mais nécessaires pour fournir des soins optimaux à ces patients.