Amputation d’un membre inférieur et modification des mouvements du tronc et du bassin après la reprise de la marche

À retenir

  • La présence, ou l’absence, de modifications temporelles dans les caractéristiques des mouvements tronc-bassin la première année de la reprise de la marche permet d’élucider les relations entre les facteurs de risque biomécanique de lombalgie après amputation d’un membre.

Pourquoi est-ce important

    L’amputation d’un membre est associée à des affections musculosquelettiques secondaires. L’identification d’une modification des mouvements tronc-bassin et des douleurs auto-rapportées fournit un aperçu des facteurs biomécaniques dans le développement de lombalgies.