Apprentissage automatique pour les tests olfactifs dans la maladie de Parkinson et les troubles du sommeil paradoxal

À retenir

  • Le modèle « Sniffin’ Sticks test » à 3 stylos montre le potentiel d’un test de dépistage rapide pour stratifier les personnes atteintes de la forme symptomatique de la maladie de Parkinson (MP) ou de sa forme prodromique, de troubles du comportement du sommeil paradoxal isolés (TCSPi) en fonction du dysfonctionnement olfactif.

Pourquoi est-ce important

  • Un dysfonctionnement olfactif survient chez jusqu’à 90 % des personnes atteintes de la MP précoce, démontrant une concordance avec le déficit dopaminergique. Des tests olfactifs, dont le « Sniffin’ Sticks test » à 16 stylos, sont utilisés fréquemment pour dépister la MP, mais ne sont pas toujours forcément utilisables dans les contextes cliniques d’activité intense.

  • Le potentiel offert par le modèle « Sniffin’ Sticks test » à 3 stylos dans la stratification de la MP concerne l’utilisabilité des modèles d’apprentissage automatique du dépistage des maladies neurologiques, qui peut potentiellement être étendu à d’autres domaines de la médecine. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires dans les populations atteintes de la MP et d’autres maladies.