Modèles d’imagerie par résonance magnétique pour prédire le risque d’épilepsie post-traumatique

À retenir

  • Un modèle de rat suggère que l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pourrait être utilisée pour identifier les personnes présentant un risque accru d’épilepsie post-traumatique (EPT) après un traumatisme crânien (TC).

Pourquoi est-ce important

  • Il n’existe aucun traitement disponible pour les personnes atteintes d’un TC qui pourraient être à risque d’EPT, peut-être en raison du manque de biomarqueurs pour l’EPT, ce qui signifie que les personnes à risque ne peuvent pas être ciblées dans lors des essais cliniques.

  • L’utilisation de l’IRM pour identifier les profils des lésions et la progression après un TC pourrait aider à identifier les personnes à risque et faciliter ainsi le développement du traitement.