neurodiem-image

Bénéfices majeurs rapportés pour l’application d’un parcours de soins structuré du délire

Mettre en œuvre un parcours de soins du délire pour améliorer la détection et la gestion de l’affection dans un service de médecine générale a permis des réductions significatives au niveau de la durée du séjour, des coûts d’hospitalisation et des réadmissions à 30 jours, ont rapporté des spécialistes.