Profil métabolique et troubles du langage dans le syndrome corticobasal et la paralysie supranucléaire progressive

À retenir

  • Chez les personnes présentant un syndrome corticobasal (SCB) et une paralysie supranucléaire progressive (PSP), différents niveaux de troubles du langage sont observés ; toutefois, dans les deux groupes, la variante non fluente de l’aphasie primaire progressive (vnf-APP) était associée à un profil hypométabolique du côté gauche, tandis que l’absence de troubles du langage était associée à une atteinte de l’hémisphère droit.

Pourquoi est-ce important

    Il est nécessaire de mieux définir le SCB et la PSP en termes de marqueurs d’imagerie afin d’aider les médecins dans le contexte clinique : une tomographie par émission de positrons au fluorodéoxyglucose (TEP-FDG) associée à d’autres biomarqueurs pourrait contribuer à clarifier le lien entre les symptômes et la pathologie sous-jacente.