Une intervention en groupe utilisant la pleine conscience améliore les capacités d’adaptation à court terme après un diagnostic de SEP récurrente

À retenir

  • Une intervention utilisant la pleine conscience peut améliorer l’adaptation à court terme, la dépression et le stress perçu chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) récurrente nouvellement diagnostiquée.

Pourquoi est-ce important

  • Un diagnostic de SEP récurrente est très pénible en raison de l’évolution imprévisible de la maladie. Le développement de bonnes capacités d’adaptation pourrait aider à soulager ce stress.

  • Cette étude pilote montre qu’une intervention utilisant la pleine conscience l’année suivant le diagnostic peut améliorer l’adaptation, la dépression et la qualité de vie dans cette population de patients vulnérables atteints de SEP.