Entraînement par neurofeedback pour la sclérose en plaques : impact sur le cerveau et les fonctions cognitives

Des chercheurs en Autriche ont étudié l’impact de l’entraînement par neurofeedback sur la structure et la fonction cérébrales et les performances cognitives chez des patients atteints de sclérose en plaques.

Selon le Dr Daniela Pinter de l’Université médicale de Graz, en Autriche, il a été démontré que l’entraînement par neurofeedback améliore les fonctions cognitives. Cependant, les effets exacts de l’entraînement par neurofeedback sur la structure et la fonction cérébrales n’ont pas été établis.

Dans une étude pilote, 14 patients ont fait l’objet d’une IRM (imagerie en tenseur de diffusion et IRM fonctionnelle au repos) avant et après l’entraînement par neurofeedback. L’entraînement comprenait 10 séances, réalisées à domicile sur 3 à 4 semaines à l’aide d’un système de télé-réadaptation.