Compression neurovasculaire chez les personnes présentant un spasme hémifacial

À retenir

  • Chez les personnes présentant un spasme hémifacial, une compression neurovasculaire (CNV) est généralement présente et plus sévère du côté symptomatique que du côté asymptomatique du visage.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le spasme hémifacial se caractérise par des spasmes involontaires indolores des muscles faciaux du côté gauche ou droit et peut avoir des impacts significatifs sur la qualité de vie. Il est provoqué par une CNV du nerf facial chez la plupart des patients et est traité fréquemment par chirurgie microvasculaire décompressive.

  • Chez les patients atteints de névralgie du trijumeau, une autre affection hémifaciale causée par une CNV, une association a été observée entre le côté symptomatique du visage et la présence et la sévérité de la CNV ipsilatérale. Il est possible qu’il existe une relation similaire chez les personnes présentant un spasme hémifacial.