Une nouvelle étude sur les biomarqueurs montre des progrès dans la prédiction de la démence liée à la maladie d’Alzheimer

Un modèle validé associant la phospho-tau plasmatique (p-tau) à d’autres mesures s’est avéré très précis pour prédire le risque à 4 ans d’évolution vers la démence liée à la maladie d’Alzheimer (MA) chez les personnes présentant un déclin cognitif subjectif (DCS) ou un trouble cognitif léger (TCL).

Le modèle combiné, disponible sous la forme d’une application (PredictAD) à des fins de recherche, est actuellement en cours d’évaluation plus approfondie dans une étude de grande envergure consacrée à la détection de la maladie d’Alzheimer, basée sur les soins primaires.