Nouvelles connaissances sur les effets du traitement

De nombreuses études examinant et comparant les effets des traitements de fond de la maladie dans la SEP ont été présentées au cours des trois jours du congrès de l’ECTRIMS 2018 à Berlin. Voici des résumés de quelques-unes des recherches présentées :

  • L’ozanimod, un modulateur du récepteur de la sphingosine 1-phosphate (S1PR, sphingosine 1-phosphate receptor), s’est avéré réduire de façon significative le taux de poussées , notamment de poussée sévère, comparativement à l’interféron bêta-1a chez des patients atteints de SEP récurrente. Cette découverte fait suite à l’analyse de données regroupées issues de deux études de phase III impliquant 2 659 patients. (Comi G, et al. P869)